INSCRIPTION
Communauté sur les Reptiles Fossiles, SOMMAIRE :
Localisation dans les actualités :

Lecture de l'actualité :






La tortue et l'homme : deux cœurs étroitement liés !

Parue le 05 Sept 2009 , modifiée le 16 Août 2012 à 10h29.
Vu 3249 fois Catégories : Reptiles Fossiles, Divers 0 Créateur : Ferox
Des scientifiques de l'institut de Gladstone (San Francisco) ont découvert un lien génétique entre le cœur humain et celui de la tortue. La recherche, publiée le 3 septembre dans le journal Nature, montre comment un gène spécifique est impliqué dans la formation du cœur des humains et des tortues
Modifier l'actualité

Rôle des reptiles dans l'évolution du cœur

Evolution du cœur depuis le cœur à trois cavités des amphibiens jusqu'au cœur à quatre cavités des mammifères.Ces cœurs embryonnaires montrent l'évolution du cœur depuis le cœur à trois cavités des amphibiens jusqu'au cœur à quatre cavités des mammifères.

Tout d'abord, il faut savoir que le cœur humain possède quatre cavités cardiaques ; que celui des crocodiliens (reptiles apparentés aux oiseaux) en possède aussi quatre, mais que celui des autres reptiles n'en détient que trois.

Alors comment le cœur a t-il évolué de trois à quatre chambres ? Benoit Bruneau, celui qui a mené cette étude, nous apporte alors les résultats de sa recherche :

Les cœurs de la tortue et de l'homme ont évolué séparément mais ont développé un lien génétique commun. Pour les oiseaux, les reptiles ont joué un rôle important dans l'évolution du cœur : ils ont en effet servi de tremplin.

Pour comprendre comment le cœur est passé de trois à quatre cavités, le Dr Bruneau et son équipe ont alors tenter de trouver l'élément qui contrôlait la séparation du cœur entre le côté gauche et le côté droit. Ils ont ainsi regardé dans la tortue la distribution de Tbx5, un gène qui code pour une protéine jouant un rôle dans le cloisonnement du cœur. Pour eux, il ne faisait aucun doute que Tbx5 était "l'acteur clef dans l'évolution de la cloison du cœur".

Durant les premières étapes de la formation du cœur de la tortue, on observe que Tbx5 est actif : la tortue adulte possède de ce fait une cloison primitive qui partage partiellement les deux ventricules.

En ce qui concerne l'homme, on retrouve ce même gène mais de nouveaux éléments génétiques ont évolué pour demander au gène Tbx5 de s'exprimer plus longtemps et ainsi de créer deux ventricules bien distincts. Les chercheurs vont maintenant travailler sur l'identification de ces éléments génétiques.

Modifier l'actualité

Conclusion

Cette étude fournit un aperçu passionnant sur l'évolution du cœur : elle démontre qu'une molécule peut jouer un rôle important dans l'histoire des évolutions. Cette étude permettra aussi de mieux comprendre les maladies humaines puisque le gène impliqué, Tbx5, est également responsable d'une maladie congénitale du cœur humain. De plus, elle corrobore le fait que les amphibiens et les reptiles ont bien des similitudes au niveau de leur anatomie : ce sont en effet les seuls animaux actuels à posséder trois cavités cardiaques. Cela indique aussi qu'en comparaison avec les poissons, les oiseaux et les mammifères, l'herpétofaune a un train de retard en matière d'évolution.

Du reste, n'est ce pas aussi pour cela que ce sont des animaux fascinants à étudier ?


Commentaires :
Aucun commentaire pour le moment

Vous ne pouvez pas poster de commentaires sans être connecté.

Inscription ou Connexion

Règles de base pour composer une Actualité :
  • Ecrire une actualité en rapport avec les thèmes de Reptiland
  • Réaliser une actualité de votre cru, ne pas faire de plagiat !
  • Rédiger une actualité dans un français correct (soyez pro!)
  • Composer une actualité intelligente et ayant du contenu
  • Respecter le travail des autres participants à la rédaction
  • Appliquer les conditions générales de reptiland : Le Règlement

- Le non respect des conditions entraînera la suppression de votre actualité.
- Après avoir ajouté votre écrit, il doit être validé par un administrateur.
Licence Creative Commons
Reptiland.net est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.