INSCRIPTION
Localisation dans l'encyclopédie :

Lecture de l'article :






Le tyrannosaure rex (T-Rex) : un prédateur, un cannibale, une proie

Paru le 25 Mai 2013 , modifié le 23 Juin 2013 à 11h30. Vu 9099 fois
Catégorie : Les Reptiles Fossiles > Les Dinosaures > Les Saurischiens 3 Créateur : Eltes
Le T-rex a une taille impressionnante : 13 mètres de long, 5 mètres de haut, pouvant peser plusieurs tonnes, constitué de dents acérées et de muscles puissants. Depuis sa découverte en Amérique du Nord, il a été considéré durant plus d'un siècle comme l'une des plus terribles machines à tuer n'ayant jamais existées, ayant vécu à l'extrême fin du Crétacé (soit de -70 à -65 millions d'années environ).
Modifier l'article

Tyrannosaure rex, le "Lézard Tyran Royal"

Les zones de son cerveau les plus développées étant la vue et l'odorat, il apparaît que ce dinosaure possédait une vision binoculaire impressionnante ainsi qu'un odorat hors pair qui lui permettaient de suivre des yeux une proie en mouvement mais aussi de la sentir à près de 5 km à la ronde. De plus ses bras solides pouvaient soulever jusqu'à 180 kg.

Machoire d'un T-rex
Les mâchoires d'un fossile de Tyrannosaure-Rex appartenant au National Museum of Natural History - Washington, DC - Digital photo - Postdlf, 20 fev 2005.

Il était doté également d'une mâchoire impressionnante possédant une soixantaine de dents massives, parfaitement acérées, avec de longues racines et pouvant chacune atteindre 18 cm de long. Elle pouvait exercer une pression de plus de 70 kg par cm². Sa morsure était d'autant plus redoutable qu'elle était septique ; en effet ses dents étaient pourvues d'arrêtes crénelées (semblables à celles des dragons de Komodo) où se logeaient de multiple bactéries.

Prédateur par excellence, le T-rex pouvait vivre en meutes familiales. En effet, certaines fouilles dans le Montana (Nord des Etats-Unis) ont permis d'exhumer les ossements de plusieurs sujets qui, d'après leur ADN, faisaient partis de la même famille. Les chercheurs ont supposé que les petits devaient attendre 10 ans pour atteindre une taille suffisante pour se défendre seuls ; ils devaient donc rester pendant un certain moment sous la protection de leurs parents.

Modifier l'article

Discrédité depuis quelque temps, le Tyrannosaure rex a retrouvé sa place de prédateur redoutable

Squelette d'un Trex nettoyé par un paléontologueCela a commencé en 2003 avec les découvertes de Jack Horner. Ce dernier décrivait les bras, dépourvus de griffes, les jambes et le torse du tyrannosaure comme étant ceux d'un charognard ; sans parler de l'étroitesse de ses yeux qui ne pouvaient pas garantir au carnassier une si bonne vue comme on le prétendait.

En 2002, des chercheurs de l'Université de Californie ont publié un article dans Nature expliquant que le tyrannosaure ne pouvait pas courrir à plus de 18 km/h. Le calcul a été effectué selon des procédés biomécaniques, basés sur la masse de l'animal, la structure ainsi que la taille de ses membres locomoteurs. Ces données elles-même s'appuyant sur les différents fossiles du dinosaure actuellement à notre disposition mais aussi en pré-supposant que tous les muscles contractiles sont formés par les mêmes protéines (ce qui a permis de calculer la force développée par leurs fibres musculaires).

En 2007, ce fut John Hutchinson qui attaqua :  il a déterminé qu'il fallait 2 secondes au T-Rex pour pivoter de 45° ce qui représentait beaucoup plus de temps qu'il n'en fallait à une proie pour s'enfuir, ce qui faisait de lui un piètre chasseur. De plus le monstre aurait des pattes avants trop courtes pour attraper une proie (environ 75 cm) en outre de son poids important. Néanmoins, J. Hutchinson remarqua que si sa vitesse ne lui permettait pas de poursuivre de petites proies agiles, elle était bien suffisante pour chasser de gros herbivores dont la vitesse de déplacement était également limitée.

 Détail des bras d'un squelette reconstitué - photographe :
Eduard Solà Vàzquez

Détail d'un squelette : l'avant bras

Le tyrannosaure a donc été considéré pendant un temps comme un lézard opportuniste, nécrophage, dévorant les proies de prédateurs plus agiles.

Cependant, de nouvelles découvertes ont permis au T-Rex de retrouver sa place en tant que chasseur redoutable : 

  • L'écosystème du dinosaure était essentiellement constitué de petits animaux dont les carcasses n'auraient pas suffit pour le nourrir.
  • Les zones développées de la vue et l'odorat de son cerveau sont similaires à celles des cerveaux des prédateurs actuels.
  • Ses bras, quoique petits, étaient solides et capables de soulever jusqu'à 180kg, son cou était très flexible et donc idéal pour attraper des proies.
  • Sa dentition était faite pour accrocher la chair et non pour broyer les os comme les charognards.
  • Sa structure osseuse n'était non pas solides mais criblée de trous comme celle des oiseaux (sa masse squelettique aurait donc été sur-évaluée lors des calculs biomécaniques), on lui a donc assimilé une masse corporelle de 3000kg lui permettant de courir jusqu'à 40km/h. De plus le T-Rex se servait de sa queue rigide comme un stabilisateur et un accumulateur d'énergie qui l'aidait lors de sa course.
Modifier l'article

Le T-Rex pouvait cependant être une proie

Modifier l'article

Le Nanotyrannus

Combat entre 2 dinosaures reconstitution

Cela a été mis en évidence dans le Dakota du sud (Nord des Etats-Unis) où ont été exhumés les vestiges d'une bataille de dinosaures. Les archéologues ont trouvé des ossements de Tyrannosaure rex avec de nombreuses fractures (notamment au niveau des cotes et des vertèbres) ainsi que des dents d'un dinosaure qui est resté pendant un moment inconnu. Il est donc apparu que le T-Rex n'était pas toujours au sommet de la chaîne alimentaire comme sa carrure nous laisserait entendre.

Image de reconstitution : Un tyrannosaure-Rex se battant avec un Nanotyrannus.

Quelque temps plus tard, les traces de morsures se sont révélées être celles d'un Nanotyrannus (= Le tyran nain).

Ces reptiles sont réputés pour être des coureurs très rapides et agiles, leurs cous puissants permettaient d'encaisser le choc d'un affrontement et possédaient des dents courbées vers l'arrière idéales pour découper la chair. On estime leur taille à 5 m de long pour un poids d'environ 500 kg.

Le Tyrannosaure rex et le Nanotyrannus étaient deux prédateurs qui se partageaient la même niche écologique. Il n'est donc pas étonnant qu'ils se disputent entre eux pour le partage de la nourriture. Par ailleurs, il semblerait que le Nanotyrannus s'attaquait fréquemment aux petits de son rival, participant ainsi à l'équilibre de leur écosystème.

Modifier l'article

Le cannibalisme

Squelette d'un T-rex dans le hall d'un hotel

Il a été mis en évidence que, comme bien d'autres grands carnassiers, le T-Rex était probablement engagé dans des comportements alimentaires de cannibalisme : le prédateur convoitait tellement la viande qu'il mangeait les individus de sa propre espèce lors des périodes où la nourriture se faisait rare. C'est ainsi qu'il est possible de trouver des fossiles de tyrannosaure rex possédant de grandes entailles de plus de 8 pouces de long (environ 20 cm), caractéristique des T-Rex eux-mêmes.

Le squelette d'un Tyrannosaurus rex exposé dans un hôtel de Las Vegas.  Photo - AFP-Ethan Miller-Getty Images.

Le Dr. Longrich a également établit que ces dinosaures se disputaient fréquemment la proie de l'autre ; le concurrent, tué, était lui aussi dévoré. Etant donné leurs tailles imposantes, ils devaient représenter un stock important de viande.

Et « Aucun carnivore digne de ce nom ne pourrait laisser passer ce genre de repas » a remarqué Thomas Holtz, directeur d'Earth, Life and Time Program à l'université de Maryland.


Quelques articles de la même catégorie :
Apatosaurus (ou Brontosaurus) L'apatosaure - Apatosaurus (ou Brontosaurus)
Zoom sur l'estomac du microraptor Le microraptor, son régime alimentaire
Velociraptor Jurassic Park Le vélociraptor - Velociraptor
Commentaires :
Page : 1

[avatar]
Hors ligne Hors ligne
Par Grümwald, le 01 Juin 2013 à 19:43 :

ces dinosaures se disputaient fréquemment la proie de l'autre (§ cannibalisme)

J'en déduis donc que le T-Rex est nécrophage. Pourtant, au paragraphe du dessus, vous réfutez sa nécrophagie... 

[avatar]
Hors ligne Hors ligne
Par Eltes, le 02 Juin 2013 à 13:47 :

On ne parle de nécrophagie que lorsque l'animal mangé n'a pas été tué ou capturé par l'individu qui le mange ni par un de ces congénères.

La nécrophagie est réfutée dans le sens où le T-Rex ne se nourrissait pas de charognes, cependant il pouvait disputer une proie qui venait d'être tuée par un de ces congénères (un peu comme ce qu'on observe chez les crocodiles ou les lions en afrique).

J'espère que j'ai réussi à éclaicir ce point, si ce n'est pas le cas n'hésite pas à poser des questions !

[avatar]
Hors ligne Hors ligne
Par Grümwald, le 03 Juin 2013 à 20:25 :

Autant pour moi, je ne connaissais pas cette différence sémantique. Merci pour cette réponse rapide et de qualité Eltes, et aussi pour cet article très interessant. Au plaisir de te lire à nouveau sur le site :)

Page : 1

Vous ne pouvez pas poster de commentaires sans être connecté.

Inscription ou Connexion

Règles de base pour composer un Article :
  • Ecrire un article en rapport avec les thèmes de Reptiland
  • Réaliser un article de votre cru, ne pas faire de plagiat !
  • Rédiger un article dans un français correct (soyez pro !)
  • Composer un article ayant du sens et du contenu
  • Respecter le travail de rédaction des autres participants
  • Appliquer les conditions générales de reptiland : Le Règlement

- Le non respect des conditions entraînera la suppression de votre Article.
- Après avoir ajouté votre Article, il doit être validé par un administrateur.
Licence Creative Commons
Reptiland.net est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.