INSCRIPTION
Communauté sur les Reptiles Actuels, SOMMAIRE :
Localisation dans les actualités :

Lecture de l'actualité :






La capture de crocodiles aux Philippines pourrait être le résultat d'une pêche illégale

Parue le 06 Nov 2011 , modifiée le 03 Juill 2012 à 15h59.
Vu 5203 fois Catégories : Reptiles actuels, Terrariophilie 0 Créateur : Ejo
Lolong, un crocodile marin de vingt-un pieds de long (environ 6,40 m), capturé le 6 septembre dernier dans la province d'Agusan del Sur (Philippines), pourrait avoir été victime d'une pêche illégale, selon un rapport publié par l'agence d'information philippine (PIA), le service de communication officielle du gouvernement

Le Docteur Rex Linao, directeur exécutif de la Fondation pour le Développement d'Agusan (ADF), attribut la capture du crocodile géant à la pêche intensive ainsi qu'à la pêche illégale, qui utilise notamment des cannes à pêche électriques et autres moyens subversifs de maîtriser et capturer rapidement les poissons.

Le Dr Linao a déclaré dans un communiqué publié par la PIA :Crocodylus Porosus

Nous savons tous que les Marais d'Agusan (région marécageuse sauvage et inhabitée) possèdent une flore et une faune abondantes. La pêche illégale qui utilise les cannes à pêches électriques et autres méthodes, dérange les êtres vivants dans la zone des marais. Les grands et petits poissons sont tués, sans distinction. Il y a des années de ça, quand les gens ne pratiquaient pas encore la pêche illégale, les poissons d'eau douce, dont les crocodiles se nourrissent, se trouvaient en abondance dans tous les coins des Marais d'Agusan.

Mais à cause de la perturbation et du meurtre impitoyable de poissons, ces derniers sont devenus plus rares et les crocodiles ont dû migrer vers d'autres territoires dans les marais, pour chercher de la nourriture. C'est pourquoi les gens peuvent désormais les apercevoir [près des zones d'habitations], tandis que certains d'entre eux ont déjà causé des dommages aux habitants et au bétail.

Les marais, dans lesquels Lolong a été capturé, sont passés de 111 000 hectares de terres protégées en 1991, à moins de 20 000 hectares actuellement, en raison d'une politique de conversion du territoire, adoptée en 1996. En plus de la réduction des territoires protégés afin de les rendre habitables, d'autres menaces affectent les Marais d'Agusan, telles que la construction de logements le long des rives et à l'intérieur de la zone marécageuse, la destruction des berges du fleuves, et l'exploitation des forêts et des mines dans les régions montagneuses à proximité des marais. Un groupe de fonctionnaires gouvernementaux au niveau local et régional, ainsi que des organismes de protection, viennent d'organiser un débat sur les moyens de mieux protéger les marais, provisoirement classés au patrimoine mondial de l'humanité, par l'Organisation des Nations Unies pour l' Éducation, la Science et la Culture (UNESCO). Ces derniers constituent l'une des zones humides les plus importantes au monde. Les conclusions suite à ce débat seront bientôt publiées par la PIA.


Quelques actualités de la même catégorie :
Dieter Zorn présentant un de ses protégés Le passionné Dieter Zorn mort à la suite d’une morsure de vipère aspic
spécimen rarissime de serpent à deux têtes Découverte d'un serpent à deux têtes en Ukraine
La tortue étoilée d'Inde Un ressortissant japonais coupable de contrebande de tortues aux Etats-Unis
Commentaires :
Aucun commentaire pour le moment

Vous ne pouvez pas poster de commentaires sans être connecté.

Inscription ou Connexion

Règles de base pour composer une Actualité :
  • Ecrire une actualité en rapport avec les thèmes de Reptiland
  • Réaliser une actualité de votre cru, ne pas faire de plagiat !
  • Rédiger une actualité dans un français correct (soyez pro!)
  • Composer une actualité intelligente et ayant du contenu
  • Respecter le travail des autres participants à la rédaction
  • Appliquer les conditions générales de reptiland : Le Règlement

- Le non respect des conditions entraînera la suppression de votre actualité.
- Après avoir ajouté votre écrit, il doit être validé par un administrateur.
Licence Creative Commons
Reptiland.net est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.