INSCRIPTION
Communauté sur les Reptiles Actuels, SOMMAIRE :
Localisation dans les actualités :

Lecture de l'actualité :






"George le solitaire" est décédé mais son patrimoine génétique reste sauvegardé

Parue le 27 Août 2012 , modifiée le 15 Janv 2013 à 22h24.
Vu 2581 fois Catégories : Reptiles actuels 0 Créateur : Verdadero
Après sa mort, "George le solitaire", la dernière tortue géante de son espèce (Chelonoidis Abingdoni) habitant dans les Îles Galápagos, nous laisse son patrimoine génétique avec l'aide de la science.

George le solitaire, Chelonoidis Abingdoni

Cela fait plusieurs semaines que les responsables du Parc National aux Galápagos ont communiqué qu'ils avaient retrouvé mort un des spécimens les plus emblématiques du parc, un fameux mâle appelé "George le solitaire". L'animal résidait au centre d'élevage des tortues terrestres géantes, à Puerto Ayora, sur l'Île Santa Cruz. Il est décédé dans son enclos au moment où il se dirigeait vers l'abreuvoir. Il était l'unique survivant de l'espèce Chelonoidis Abingdoni de l'île Pinta. Dans les dernières années, on a essayé diverses techniques pour qu'il se reproduise, mais malgré les accouplements avec les femelles d'une autre espèce qui habite dans l'île Isabela, les œufs sont restés stériles. Le corps du chélonien, dont l'âge a été considéré supérieur à 100 ans, a été congelé immédiatement dans une chambre froide pour éviter sa décomposition.

Modifier l'actualité

Une descendance assurée

Des scientifiques ont congelé les gonades de "George le solitaire" afin d'obtenir une descendance par des techniques d'insémination artificielle. Il était impossible que le vieux mâle se reproduise naturellement dans les dernières années de sa vie, mais les experts du monde entier en conservation des tortues ont misé sur le fait que la reproduction "in vitro" sauvegardera cette espèce.

Après avoir réalisé une autopsie complète du corps de la tortue, on a conservé les organes sexuels et  on a pris des échantillons du tissu pour réussir à obtenir des échantillons de sperme viable, qui pourront être utilisés pour reproduire l'espèce disparue. Les scientifiques qui ont effectué l'autopsie, croient qu'il est possible de mener à bien un processus d'insémination artificiel permettant d'obtenir de nouveaux spécimens de Chelonoidis Abingdoni.

Modifier l'actualité

La dernière chance

Nous avons dû effectuer le dernier essai pour obtenir son sperme, profitant ainsi de la dernière possibilité que nous avions pour reproduire l'espèce dont George fait partie, expliqua Washington Tapia, le chef du Département de Conservation du Parc National Galápagos. Évidemment, il n'y a aucune garantie que ce processus arrive à bon terme, mais cela vaut le coup d'essayer. Et au cas où cela ne fonctionne pas, nous imaginons qu'il reste toujours la voie du clonage. Même si c'est un processus bien plus compliqué, il est possible de faire de nombreux essais à partir des restes conservés du vieux George.


Quelques actualités de la même catégorie :
La tortue imbriquée Monogamie révélée chez la tortue imbriquée
Les tortues seraient plus proches des lézards que des crocodiles
monstre de Gila Heloderma suspectum se déplacant sur rocaille Monstre de Gila : la salive utilisée comme coupe-faim
Commentaires :
Aucun commentaire pour le moment

Vous ne pouvez pas poster de commentaires sans être connecté.

Inscription ou Connexion

Règles de base pour composer une Actualité :
  • Ecrire une actualité en rapport avec les thèmes de Reptiland
  • Réaliser une actualité de votre cru, ne pas faire de plagiat !
  • Rédiger une actualité dans un français correct (soyez pro!)
  • Composer une actualité intelligente et ayant du contenu
  • Respecter le travail des autres participants à la rédaction
  • Appliquer les conditions générales de reptiland : Le Règlement

- Le non respect des conditions entraînera la suppression de votre actualité.
- Après avoir ajouté votre écrit, il doit être validé par un administrateur.
Licence Creative Commons
Reptiland.net est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.