INSCRIPTION
Localisation dans l'encyclopédie :

Lecture de l'article :






Les iguanidés et les agamidés

Paru le 23 Fév 2011 , modifié le 13 Déc 2012 à 13h40. Vu 5694 fois
Catégorie : Les Reptiles Actuels > Les Squamates > Présentation de l'ordre 0 Créateur : Verdadero

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordés
  • Sous-embranchement : Vertébrés
  • Classe : Reptile
  • Ordre : Squamate
  • Localisation : Les iguanidés sont répandus dans tout le Nouveau Monde,mais aussi à Madagascar et aux îles Fidji et Tonga, dans le Pacifique. Les agamidés sont l'équivalent des iguanidés dans l'Ancien Monde.
Modifier l'article

Description

Ces 2 familles de lézards sont caractérisées par la présence de crêtes, épines, fanon gulaire, barbe... Ces attributs sont plus développés chez les mâles et servent pendant la période nuptiale. Ces 2 familles sont très diversifiées : certains sont arboricoles, d'autres terrestres, quelques uns vivent dans les déserts arides et beaucoup d'autres préfèrent la forêt tropicale.

Modifier l'article

Reproduction

La plupart sont ovipares (les femelles pondent des oeufs).

Modifier l'article

Nourriture

Ils sont insectivores pour la plupart, mais certains se nourrissent de nectar et de pollen.

Modifier l'article

Terrarium

Les iguanidés et agamidés sont très répandues en captivité et sont souvent des animaux faciles à maintenir et à reproduire. Seulement, il y a des exceptions et beaucoup sont exportés en grand nombre de leur pays d'origine : c'est le cas du célèbre iguane vert (iguana iguana) qui est exporté par millier chaque année d'Amérique du Sud et d'Amérique Centrale. Reproduire ces animaux éviterait de les prélever dans leur milieu naturel. Aujourd'hui, des fermes d'élevages ont été créées dans leur pays d'origine et même si cela ne représente pas la meilleure solution, ça évite les prélèvements dans la nature.

Voici quelques espèces d'iguanidés et d'agamidés (certaines peuvent être maintenus en terrarium, d'autres sont très menacées et ne doivent pas être vendues en tant qu'animal de terrarium) :

Modifier l'article

Les iguanidés :

  • iguane vertL'iguane vert (iguana iguana), 130 à 180 cm, originaire d'Amérique du Sud et Centrale, c'est un beau lézard végétarien qui est facile d'entretien mais qui demande beaucoup d'espace; en outre, la reproduction n'est pas facile, les femelles souffrant de rétentions d'oeufs.Voir sa fiche pour plus de précisions.

Photo : Iguane vert

  • Le genre cyclura comprend 2 espèces : l'iguane cornu d'Haïti (cyclura cornuta) et l'iguane cornu de Cuba (cyclura nubila). Ces 2 espèces sont très menacées à cause de la concurrence des iguanes verts, introduits sur les îles, et le tourisme. Pour les protéger, on les reproduit en captivité et les jeunes sont relâchés dans la nature. Faisant l'objet d'une réglementation très stricte, seuls les terrariophiles professionnels et défenseurs de la nature peuvent essayer de les reproduire. Ils sont essentiellement végétariens et sont caractérisés par de petites cornes sur le museau, d'où leur autre nom d'iguane-rhinocéros. Il mesure environ 1 mètre.

cyclura nubilacyclura cornuta

De gauche à droite : Cyclura nubila / Cyclura cornuta

  • Le genre brachylophus regroupe des iguanes habitant les îles Fidji et Tonga. Eux aussi menacés par l'introduction de chats et par le tourisme, ils sont soumis à une réglementation très stricte. Ces iguanes sont magnifiques, avec une couleur verte très «flash» et des rayures plus claires, parfois bleues chez les mâles. Il atteignent 70 cm. Les espèces les plus connues sont brachylophus fasciatus et brachylophus vitiensis.

Brachylophus fasciatusBrachylophus vitiensis

De gauche à droite : Brachylophus fasciatus / Brachylophus vitiensis

  • L'iguane marin (amblyrhynchus cristatus) est le seul lézard marin au monde; il se Amblyrhynchus cristatusnourrit des algues et mesure jusqu'à 2 mètres de long. Il vit aux îles Galapagos. Il est inconnu en captivité et ne sera sûrement jamais exporté ce qui vaut mieux pour cette espèce protégée dans son milieu naturel. Aux Galapagos vivent également des iguanes terrestres du genre conolophus qui sont strictement protégés.

Photo : Amblyrhynchus cristatus

  • Les anolis (anolis sp) sont de petits iguanidés de 15 à 50 cm selon les espèces. Très commun en terrarium, ils sont pourtant peu reproduits. Les espèces les plus connues sont l'anolis vert (anolis carolinensis), l'anolis brun(anolis sagrei) et l'anolis chevalier (anolis equestris), le plus grand de tous avec ses 50 cm. Tous demande un terrarium arboricole tropical humide et une alimentation à base d'insectes et de nectar. Ces trois espèces peuplent l'Amérique Centrale.

Anolis carolinensisAnolis sagreiAnolis equestris

De gauche à droite : Anolis carolinensis / Anolis sagrei / Anolis equestris

  • Oplurus cuvieriLe genre oplurus comprend des iguanidés habitant Madagascar. Mesurant environ 30 cm, les oplurus ont une queue couverte d'épines, d'où leur autre nom d' iguane à queue épineuse. Facile à maintenir, ils sont insectivores. Leur reproduction est peu courante en captivité.

Photo : Oplurus cuvieri

Modifier l'article

Les agamidés : 

  • Le genre uromastyx regroupe des agamidés originaires des régions arides d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Essentiellement végétariens, ils ont une queue couverte d'épines comme les oplurus et s'en servent pour bloquer l'entrée de leur abri, souvent un trou dans la roche, en cas de danger. Ils peuvent même s'en servir comme arme, d'où leur autre nom fouette-queue. Mais contrairement aux apparences, ils sont pour nous inoffensifs. Ils mesurent de 30 à 70 cm. Lorsqu'ils sont au soleil leur dos prend des couleurs vives ! En captivité leur maintenance est simple alors que les reproduire est plus difficile, même si d'importants progrès ont été fait dans ce domaine. Les espèces les plus connues sont uromastyx acanthinura, uromastyx ornatus, uromastyx geyri, uromastyx dispar et uromastyx aegypticus, le plus grand de tous avec ses 70 cm.

Uromastyx acanthinuraUromastyx aegypticusUromastyx disparUromastyx geyriUromastyx ornatus

De gauche à droite : Uromastyx acanthinura / Uromastyx aegypticus / Uromastyx dispar /
Uromastyx geyri / Uromastyx ornatus

  • Le genre pogona est composée d'agamidés australiens reconnaissables à leur barbe épineuse. Très familiers, ils sont conseillés pour débuter dans la maintenance des reptiles et sont également faciles à reproduire. Ils sont végétariens et insectivores et mesurent de30 à 60 cm. Les espèces les plus connues en captivité sont pogona vitticeps et pogona henrylawsoni. Pour plus de précisions, aller voir leur fiche.

Pogona henrylawsoni Pogona vitticeps

De gauche à droite : Pogona henrylawsoni / Pogona vitticeps

  • Le genre physignathus regroupe 3 espèces d'agamidés originaires d'Asie du Sud-Est et d'Australie. Insectivores, ils sont familiers et sont faciles à maintenir et à reproduire. Leur terrarium doit être grand et haut avec des branches et un bassin pour qu'ils puissent se baigner. Les 3 espèces sont le physignathus cocincinus, vert et atteignant un mètre pour les mâles, le physignathus lesueurii, australien, de couleur terne et mesurant environ 50 cm et le physignathus temporalis, peu connue en captivité.

Physignathus cocincinusPhysignathus lesueurii

De gauche à droite : Physignathus cocincinus / Physignathus lesueurii

  • Le genre hydrosaurus regroupe les plus grands des agamidés, certains peuvent mesurer plus d'un mètre. Très omnivore, il consomme des végétaux, des insectes, et parfois, de petits vertébrés. Hydrosaurus amboinensisHabitant l'Indonésie et l'Indochine, ils sont exportés par millier chaque année, leur reproduction n'étant pas des plus simples. En captivité, il demande un grand terrarium arboricole et humide, avec un bassin.


Photo : Hydrosaurus amboinensis

  • Le lézard à collerette(chlamydosaurus kingii) est originaire d'Australie et du Sud de l'Indonésie. Il mesure en moyenne 80 cm et est caractérisé par une grande Chlamydosaurus kingiicollerette qu'il déploie en cas de menace tout en ouvrant la bouche. Plutôt insectivore, il est assez commun en captivité mais est encore peu reproduit. Il demande un terrarium similaire à celui de ses cousins hydrosaurus et physignathus.

Photo : Chlamydosaurus kingii

Les agamidés et les iguanidés sont des animaux très variés. Si certains sont aujourd'hui bien adaptés en captivité, d'autres sont exportés en grand nombre de leur pays d'origine et d'autres sont très menacés.
Si vous souhaitez en adopter, choisissez une espèce simple à maintenir et prévoyez un grand terrarium : beaucoup demandent un grand espace. Bien équiper son terrarium en n'oubliant pas les UV. Et surtout, respecter la réglementation : certaines espèces sont très protégées et ne doivent pas être acquises illégalement.


Participants : Benoit59
Quelques articles de la même catégorie :
Les geckos
Uroplatus sikorae passé maître dans l'art du mimétisme Mimétisme des squamates ou l'art de changer de couleur
Les caméléons
Commentaires :
Aucun commentaire pour le moment

Vous ne pouvez pas poster de commentaires sans être connecté.

Inscription ou Connexion

Règles de base pour composer un Article :
  • Ecrire un article en rapport avec les thèmes de Reptiland
  • Réaliser un article de votre cru, ne pas faire de plagiat !
  • Rédiger un article dans un français correct (soyez pro !)
  • Composer un article ayant du sens et du contenu
  • Respecter le travail de rédaction des autres participants
  • Appliquer les conditions générales de reptiland : Le Règlement

- Le non respect des conditions entraînera la suppression de votre Article.
- Après avoir ajouté votre Article, il doit être validé par un administrateur.
Licence Creative Commons
Reptiland.net est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.