INSCRIPTION
Localisation dans l'encyclopédie :

Lecture de l'article :






Les caméléons

Paru le 23 Fév 2011 , modifié le 03 Janv 2013 à 11h00. Vu 5494 fois
Catégorie : Les Reptiles Actuels > Les Squamates > Présentation de l'ordre 0 Créateur : Verdadero

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordés
  • Sous-embranchement : Vertébrés
  • Classe : Reptile
  • Ordre : Squamate
  • Sous-ordre : Sauria
  • Infra-ordre : Iguania
  • Localisation : Afrique, Asie, Europe du Sud. Très présent sur les îles, surtout à Madagascar.
Modifier l'article

Description

Les caméléons sont une famille de lézards pour la plupart arboricoles, certains sont terrestres. Ce qui frappe chez les caméléons, c'est leur aspect étrange : yeux aux mouvements indépendants, changement de couleur et longue langue servant à attraper les insectes qui constituent leur alimentation. Les caméléons ont une très bonne vue et leurs yeux mobiles permettent de suivre le mouvement des insectes autour d'eux. Le changement de couleur permet aux caméléons de se camoufler selon l'endroit où ils se trouvent, il indique également l'humeur de l'animal et les femelles gestantes ont aussi une couleur différente. La langue du caméléon est très longue et forme une masse visqueuse à son bout. Le caméléon la projette en avant pour attraper ses proies.

Modifier l'article

Reproduction

Les caméléons sont ovipares ou ovovivipares, c'est à dire que la femelle donne naissance à des petits enfermés dans des sacs embryonnaires. Les caméléons ont souvent de longues périodes de gestation.

Modifier l'article

Nourriture

Les caméléons sont pour la plupart insectivores, mais certains sont consommateurs de végétaux.

Modifier l'article

Terrarium

En captivité, les caméléons sont considérés comme des animaux difficiles à maintenir ce qui est une vérité : ils sont très sensibles au stress et ont besoin de conditions de maintenance différentes de celles des autres reptiles (terrarium très aéré, nuits fraîches, système de goutte-à-goutte pour que les caméléons s'hydratent, terrarium haut avec branches et forte humidité, UV...)

Voici quelques espèces de caméléons que l'on peut facilement trouver en captivité, elles ne sont pas conseillées pour débuter mais certaines espèces sont aujourd'hui élevées avec succès :

  • Le caméléon casqué du Yémen (chamaeleo calyptratus)

Chamaeleo calyptratusComme son nom l'indique, ce caméléon habite le Yémen, mais également le Sud-Est de l'Arabie Saoudite. Il mesure 50 cm environ et les femelles, comme chez tous les caméléons, sont plus petites. On le reconnaît à son casque, plus grand chez les mâles et plus coloré. Cette espèce est la plus conseillée pour débuter dans la maintenance des caméléons.

  • Le caméléon du Sénégal (chamaeleo senegalensis) :

Chamaeleo senegalensisNe vivant pas seulement au Sénégal, mais dans une grande partie de l'Afrique subsaharienne, il mesure une vingtaine de centimètres et, exception chez les caméléons, les femelles sont plus grandes que les mâles. C'est une espèce dont la couleur dominante est le vert.

  • Le caméléon de Jackson (chamaeleo jacksonii) :

Chamaeleo jacksoniiOriginaire des montagnes d'Afrique de l'Est, ce caméléon est reconnaissable aux 3 cornes présentes sur la tête du mâle. Mesurant de 20 à 30 cm pour les mâles, cette espèce est particulièrement difficile à maintenir et encore plus à reproduire en raison du climat de montagne : il demande des températures fraîches et une grande amplitude thermique entre le jour et la nuit, difficile à reproduire en terrarium.

  • Le caméléon panthère (furcifer pardalis) :

Furcifer pardalisCe caméléon habite l'île de Madagascar, mais aussi l'île de la Réunion et l'île Maurice. Atteignant 50 cm, il existe de nombreuses livrées selon l'origine géographique. Ce sont par exemple les Nosy Be, les Ambanjas, les Diego-Suarez... Toutes sont magnifiques et ce caméléon est l'un des plus beau qu'il existe.

  • Le genre rhampholeon (Rhampholeon temporalis) :

Rhampholeon temporalisCes minuscules caméléons, à peine 10 cm, vivent sur le sol très humide et les arbustes de la forêt tropicale d'Afrique centrale. De couleurs ternes pour se camoufler sur le sol forestier, ils sont très difficiles à maintenir et sont réservés aux terrariophiles expérimentés. Leur terrarium doit reconstituer leur milieu d'origine, c'est à dire très humide et peu éclairé.

Retenons que les caméléons sont des lézards étranges et passionnants qui demandent des conditions de vie spécifiques. A réserver aux terrariophiles compétents et motivés ! Et surtout, il faut respecter la réglementation : tous les caméléons sont en annexe 1 ou 2 de la convention de Washington.


Participants : Benoit59
Quelques articles de la même catégorie :
Les geckos
Uroplatus sikorae passé maître dans l'art du mimétisme Mimétisme des squamates ou l'art de changer de couleur
Les iguanidés et les agamidés
Commentaires :
Aucun commentaire pour le moment

Vous ne pouvez pas poster de commentaires sans être connecté.

Inscription ou Connexion

Règles de base pour composer un Article :
  • Ecrire un article en rapport avec les thèmes de Reptiland
  • Réaliser un article de votre cru, ne pas faire de plagiat !
  • Rédiger un article dans un français correct (soyez pro !)
  • Composer un article ayant du sens et du contenu
  • Respecter le travail de rédaction des autres participants
  • Appliquer les conditions générales de reptiland : Le Règlement

- Le non respect des conditions entraînera la suppression de votre Article.
- Après avoir ajouté votre Article, il doit être validé par un administrateur.
Licence Creative Commons
Reptiland.net est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.