INSCRIPTION
Localisation dans l'encyclopédie :

Lecture de l'article :






La tortue Caouanne ou tortue Carette - Caretta caretta

Paru le 19 Juill 2014 , modifié le 18 Août 2014 à 12h55. Vu 3531 fois
Catégorie : Les Reptiles Actuels > Les Testudines > Les tortues marines 0 Créateur : Eltes

Caretta caretta

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordés
  • Sous embranchement : Vertébrés
  • Classe : Reptiles
  • Sous-classe : Chéloniens
  • Ordre : Testudines
  • Sous-ordre : Cryptodires
  • Infra-ordre : X
  • Famille : Cheloniidae
  • Sous-famille : Carettinae
  • Genre : Caretta

La tortue Caouanne


  • Localisation : Principalement en Asie du Sud-Est (Cambodge, Thailande, Vietnam, Sud de la Chine, Birmanie).
Modifier l'article

Description

La famille des Cheloniidae a été décrite la première fois par John Edward Gray, un zoologiste britannique, en 1825 dans son essai "A synopsis of the genera of reptiles and amphibian, with a description of some new species".

La tortue Caouanne mesure entre 1,10 et 1,25 m de long pour une masse variant de 120 à 160 kg à l'âge adulte. C'est donc une des massives tortues nageant dans nos océans.

Sa carapace est aplatie et très large (sa forme ressemble à celle d'un cœur). Les bébés sont noirs à la naissance, comme pour toutes tortues marines. Ils vont arborés ensuite une dossière rouge et un plastron jaune et orange.

Cette tortue possède deux paires d'écailles préfrontales et cinq paires de plaques latérales (caractère distinctif de l'espèce), une paire antérieure contiguë à la plaque pré-centrale et trois paires de plaques infra-marginales sur le plastron.
Comme la tortue imbriquée, elle possède également deux griffes à chaque nageoire.

Modifier l'article

Habitat

Caouanne dans l'eau

La tortue Caouanne vit dans les grandes profondeurs comme en témoigne sa morphologie, même si comme toute les tortues marines, elle possède une respiration pulmonaire qui l'oblige à remonter à la surface pour respirer. 

Son habitat privilégié sont les eaux tropicales et subtropicales mais on peut la rencontrer également dans les eaux tempérées de la méditerranée. Elle supporte des eaux plus froides que la tortue verte ; Canada, Terre Neuve, Norvège, Russie, Japon, etc. Ainsi, on peut la croiser partout dans le monde : c'est la seconde espèce la plus répandue (après la tortue verte) à l'exception de la partie Est du Pacifique.

C'est une tortue très migratrice, qui privilégie les eaux côtières.

Modifier l'article

Nourriture

  • Majoritairement des méduses, poissons, oursins et autres mollusques.
  • Crabes, homards et autres coquillages et crustacés (qu'elles broient sous des mâchoires puissantes).
  • Physalies (cnidaires pélagiques) et autres invertébrés.

La tortue Caouanne est souvent accompagnée de poissons pilotes qui profitent de l'onde proue créée par leur nage et mangent les restes de ces prédateurs marins.

Modifier l'article

Reproduction

Lieu de ponte

La maturité sexuelle de ces tortues s'évalue à plus de 10 ans. Il semblerait même, d'après de nouvelles données scientifiques, qu'elle apparaîtrait plutôt vers l'âge de 30 ans. L'espérance de ces animaux, une fois avoir atteint l'âge adulte, est de 30 à 50 ans.

Leurs lieux de ponte se situent sur les côtes (points rouges et jaunes sur l'image). A chaque saison, c'est à dire tous les 2 ou 3 ans environ, une femelle va pondre entre 100 et 160 œufs. Les saisons de ponte ont lieu à des moments différents selon la localisation géographique de ces reptiles. La tortue Caouanne est la seule à ne pas pondre au niveau des tropiques. Sa résistance à la fraîcheur de l'eau lui permet de pondre sur les côtes atlantiques de l'Amérique du nord. Elles se regroupent par centaines et son capables de traverser des distances considérables pour rejoindre un lieux de ponte.  

Les oeufs mesurent entre 35 et 49 mm ; ils nécessitent 45 à 71 jours d'incubation à 30 °C. Au-dessus de 32 °C les petits qui vont naître ne seront que des femelles, en dessous de 28 °C, que des mâles.

Modifier l'article

Particularités

Tortue Caouanne et la lumière

La tortue Caouanne est sensible à la lumière : non seulement des cas de morsures de plongeurs en profondeur on été signalés (elle ne supporte pas la lumière des projecteurs utilisés dans ce genre de plongée) mais aussi la lumière leur permet de repérer leur lieu de ponte (combinée au champ magnétique terrestre).

La pollution lumineuse des villes le long des plages est un réel problème car les tortues vont changer leur zone de ponte vers des secteurs plus sombres, modifiant ainsi leur processus de nidification.

L'éclosion a également lieu la nuit. Or la lumière urbaine va attirer les jeunes tortues plus que les rayons de la lune reflétés par la mer. De ce fait, elles vont se diriger vers la route plutôt que vers la mer, amoindrissant encore leurs chances de survie.

Ces résultats ont été obtenus par analyse comparative des lieux de ponte et des images satellites :

« Nos résultats sont parmi les premiers à montrer que l'évaluation de la pollution lumineuse par imagerie satellite peut être utilisée pour expliquer l'activité de nidification d'une tortue marine sur une grande échelle géographique », d'après la doctorante Tessa Mazor.

Modifier l'article

Protection

La tortue Caouanne est commune dans les océans indien et pacifique. En revanche, elle se fait rare au niveau de la mer noire et de la méditerranée où ses sites de reproduction disparaissent progressivement. 

Elles sont les victimes de la pêche (prises dans des filets ou accrochées par les hélices des bateaux comme nous montre cette photo du réseau des tortues marines de Guadeloupe), de la pollution (ex : ingestion de sacs plastiques, confondus avec des méduses ; expositions aux hydrocarbures et métaux lourds, etc.), du tourisme (dégradation des lieux de ponte).

Dégats d'une hélice de bateau sur la tortue Caouanne

Elle est classée par l'UICN comme étant une "espèce en danger" (L'étude de l'UICN). Elle est donc considérée comme une espèce protégée dans de nombreux pays, dont la France depuis l'arrété du 17 juillet 1991 où elle avait déjà disparu en tant qu'espèce reproductrice.

Dans les plans de protection, la luminosensibilité de cette tortue doit être prise en compte dans l'installation des zones protégées.

Système de protection (US) des tortues

Les Etats-Unis d'Amérique ont mis en place un dispositif d'exclusion des tortues au niveau de leur filet de pêche, limitant ainsi leur capture par les chalutiers. 

Ce dispositif discrimine les prises : tout individu de plus de 10 cm, donc les tortues, sont capables de s'échapper indemnes des filets.

Modifier l'article

Informations supplémentaires

Actualité - 06/08/2013 - Sur la trace du satellite de la tortue Caouanne (Caretta)


Quelques articles de la même catégorie :
La tortue Luth (Dermochelys coriacea) La tortue Luth - Dermochelys coriacea
Photographie de Mila Zinkova La tortue verte ou tortue franche - Chelonia mydas
Commentaires :
Aucun commentaire pour le moment

Vous ne pouvez pas poster de commentaires sans être connecté.

Inscription ou Connexion

Règles de base pour composer un Article :
  • Ecrire un article en rapport avec les thèmes de Reptiland
  • Réaliser un article de votre cru, ne pas faire de plagiat !
  • Rédiger un article dans un français correct (soyez pro !)
  • Composer un article ayant du sens et du contenu
  • Respecter le travail de rédaction des autres participants
  • Appliquer les conditions générales de reptiland : Le Règlement

- Le non respect des conditions entraînera la suppression de votre Article.
- Après avoir ajouté votre Article, il doit être validé par un administrateur.
Licence Creative Commons
Reptiland.net est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.