INSCRIPTION
Communauté sur les Amphibiens, SOMMAIRE :
Localisation dans les actualités :

Lecture de l'actualité :






Rainette teinturière jaune : nouvelle espèce décrite au Panama

Parue le 29 Mai 2012 , modifiée le 09 Juill 2012 à 10h55.
Vu 2781 fois Catégories : Amphibiens 0 Créateur : Pockipick1995

Des herpétologistes allemands menés par Andreas Hertz du Senckenberg Research Institut ont décrit une nouvelle espèce de grenouille - découverte en 2010 dans les montagnes de l’ouest du Panamà par la même équipe - dans un article publié le 21 mai dans le journal ZooKeys. Cette espèce de rainette a la particularité de sécréter une substance jaune qui déteint sur la main de celui qui la manipule, d’où son nom de teinturière jaune.

Rainette teinturière jaune dans son habitat naturel

La rainette teinturière jaune (Diasporus citrinobapheus) a une taille inférieure à 2 cm et appartient à la famille des Eleutherodactylidés. Comme les espèces du genre Eleutherodactylus appartenant à la même famille, le developpement de la rainette teinturière jaune ne passe pas par le stade du tétard ; la grenouille se développe dans l’oeuf avec une forme similaire à l’âge adulte bien que plus petite. L'habitat de cette espèce ne semble pas se limiter à la forêt dense : on la trouve accessoirement dans des plantations. Cependant, il semble qu'elle évite les espaces ouverts comme les pâtures.

Modifier l'actualité


Aspects vocal et physique de la Rainette

L’équipe de Hertz a réussi à localiser la nouvelle espèce grâce à son chant particulier qui les a conduit, non sans peine, auprès de la rainette :

Nous avions remarqué que l'appel d'accouplement du mâle de cette espèce différait de tout ce que nous avions entendu avant, et donc nous soupçonnions qu'elle était nouvelle. Beaucoup d'efforts ont été nécessaires pour finalement la repérer dans la végétation dense.

L'appel du mâle a une sonorité proche de celle du sifflet ce qui n'est pas le cas des autres espèces du genre Diasporus. L'appel n'est constitué que d'une seule note : la fondamentale et les fréquences dominantes sont identiques (aux alentours de 2950 Hz). L'appel des mâles est de forte intensité pendant le crépuscule et ne retentit plus quand la nuit est tombée.

L’équipe de Hertz a étudié le physique de la grenouille. Sa couleur dorsale varie faiblement entre le jaune et le orange. Certains specimens présentent sur le corps des barres ou des points gris plus ou moins foncés : ceux-ci sont dûs à un excès de mélanomes. La couleur du ventre est le plus souvent transparent hormis la partie correspondant aux sacs vocaux de couleur jaune chez les mâles.

La couleur, le timbre de la voix, les données génétiques et moléculaires, la texture de la peau, et la structure du corps permettent d’établir que la rainette teinturière jaune constitue bien une nouvelle espèce en comparaison des caractéristiques des espèces les plus proches que sont Diasporus tigrillo et Diasporus gularis.

La rainette teinturière jaune se différencie de Diasporus tigrillo par la texture et les marques sur son épiderme dorsal, par la longueur du tibia, par le nombre de dents vomériennes, par la couleur de son ventre, la taille du tympan.

La rainette teinturière jaune se différencie de Diasporus gularis par l’absence de membrane entre les orteils, par la taille adulte, par la coloration de la cuisse postérieure et par la position des choanes.

Différentes vues de la rainette (schémas)



Schémas de la rainette teinturière jaune
 (barre = 1mm)

A : vue latérale de la tête d’un mâle adulte

B : vue ventrale d’une main droite

C : vue ventral d’un pied droit

Modifier l'actualité


Un teint jaune-orangé énigmatique

Lorsque nous avons finalement pu prendre les premiers individus à la main, nous avons remarqué qu'ils coloraient nos doigts en jaune, quand ils étaient manipulés.

Rainette teinturière jaune dans son habitat naturel - vue du dessus

Les herpétologues ont analysé les sécrétions épidermiques de cette espèce pour savoir si elles étaient toxiques. Résultat : aucun poison n’a été trouvé dans ses sécrétions. Ainsi, la rainette teinturière jaune ne semble pas afficher cette couleur provoquante dans un but de défense comme c’est l’usage chez les autres espèces de rainette. Pour l’heure, les scientifiques n’ont toujours pas d’explication sur l’objectif d’arborer un tel jaune vif chez cette espèce.



Participants : Ferox
Quelques actualités de la même catégorie :
Grenouille des Fraises mâles lors de la parade de séduction Le secret de la parade de séduction chez les Grenouilles des Fraises (Oophaga pumilio)
Raorchestes kadalarensis 10 espèces de grenouilles trouvées en Inde et 13 au Sulawesi
Un crapaud en plein saut On peut juger d'un crapaud à le voir sauter !
Commentaires :
Aucun commentaire pour le moment

Vous ne pouvez pas poster de commentaires sans être connecté.

Inscription ou Connexion

Règles de base pour composer une Actualité :
  • Ecrire une actualité en rapport avec les thèmes de Reptiland
  • Réaliser une actualité de votre cru, ne pas faire de plagiat !
  • Rédiger une actualité dans un français correct (soyez pro!)
  • Composer une actualité intelligente et ayant du contenu
  • Respecter le travail des autres participants à la rédaction
  • Appliquer les conditions générales de reptiland : Le Règlement

- Le non respect des conditions entraînera la suppression de votre actualité.
- Après avoir ajouté votre écrit, il doit être validé par un administrateur.
Licence Creative Commons
Reptiland.net est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.